AUSSI RICHE QUE LE ROI

Abigail Assor

édité par Gallimard

Chronique écrite le
21 - 01 - 2021

❄🏔Rᴇ́sᴜᴍᴇ́🏔❄⁠


Années 1990, Casablanca. Sarah n’a rien et à la sortie du lycée, elle rencontre Driss, qui a tout ; elle décide de le séduire, elle veut l’épouser. Sa course vers lui, c’est un chemin à travers Casa et ses tensions : les riches qui prennent toute la place, les joints fumés au bord de leurs piscines, les prostituées qui avortent dans des arrière-boutiques, les murmures faussement scandalisés, les petites bonnes harcelées, et l’envie d’aller ailleurs. Mais ailleurs, c’est loin.

⊰᯽⊱┈──╌❊Mon avis❊╌──┈⊰᯽⊱⁠

Sarah, est une jeune française qui vit avec sa mère dans les quartiers pauvres de Casablanca. Quelle est la particularité de Sarah ? Elle est belle et elle le sait ; c’est d’ailleurs ce qui lui permet de jouer avec les hommes qui ne sont pas insensibles à ses charmes. Sa mère vend son corps, et Sarah use de sa beauté pour négocier quelques repas au restaurant ou recevoir des cadeaux des hommes qu’elle fréquente.

Mais elle rêve aussi. Souvent. Beaucoup même. Elle rêve de richesse, de diamants, de palais, de servantes, d’un grand mariage et de beaux caftans ornés de fils d’or.Et puis un jour, elle le voit. Lui c’est Driss, un homme pas franchement joli et qui marche le dos vouté, comme s’il traînait la misère du monde sur ses épaules. Et pourtant, Driss est riche, peut-être aussi riche que le roi.

Alors Sarah veut à tout prix lui mettre le grappin dessus, le seul moyen à ses yeux de fuir la misère de sa vie. Tout les oppose au départ, et pourtant dans cette différence, ils ont trouvé leur propre langage, celui des yeux et du cœur. Nul besoin de paroles pour qu’ils se comprennent l’un et l’autre. Alors ils vont se fréquenter tandis que le poids des traditions menace de les rattraper.

Loin d’être un conte moderne où tout se finit bien, l’auteure nous dépeint de son écriture ciselée, la société marocaine des année 90, celle d’une jeunesse qui a soif de liberté et d’affranchissement des traditions et où l’argent contrôle tout. Elle évoque la misère qui côtoie la fortune, à l’aide de personnages hauts en couleur et d’une héroïne solaire et touchante.

Un roman profond et d’une grande justesse que je vous recommande de découvrir.