BLEU CALYPSO

Charles Aubert

édité par Pocket

Chronique écrite le
15 - 07 - 2020

Bleu Calypso fait parti de ces livres que l'on voit passer sur les étals des librairies, sur les réseaux sociaux, chez la copine, la cousine ou la voisine, sans forcément prendre le temps de s'y attarder, qui atterrissent par le hasard de la vie entre vos mains et qui, une fois refermés, vous font vous dire: " Mais comment ai-je pu passer à côté de pépites pareilles?!". Voilà ce que j'ai ressenti en refermant ce livre. J'ai tout simplement été charmée.

C'est un polar doux à l'écriture envoûtante, tout en métaphore, et qui m'a beaucoup touchée. Aucun détails sanglant, aucune description à la limite de l'horreur, non.Tout est poésie, douceur, justesse. Quelle surprise, je ne m'y attendais pas du tout! Surtout que la pêche et moi...comment vous dire...🙄pas vraiment mon truc...

Toute la prouesse est là. Avoir su bâtir une intrigue classique certes, mais tout en finesse et délicatesse et qui a su accrocher toute mon attention et tout cela à travers un protagoniste extrêmement attachant avec lequel j'ai tout de suite été conquise, Niels.

Niels est un personnage fort sympathique, qui est parti se perdre dans une cabane à l'abri de la folie du monde. Envie de liberté, de se retrouver et d'échapper à une vie faite de routines insupportables et qui finissent pas vous bouffer. Dans son petit bout de terre et sa cabane, il y fabrique et revend des leurres pour la pêche, sa passion. Mais un jour il découvre par hasard un cadavre et là c'est toute sa petite vie bien tranquille qui bascule pour l'entraîner malgré lui sur les pas d'un tueur en série. Je ne vous en dit pas plus, il faut partir à la découverte de cette beauté.

Totalement captivée par cet univers, il va de soi que je me dois de lire la suite, Rouge Tango, paru en début d'année. Le vote va être difficile...