DU MIEL SOUS LES GALETTES

Roukiata Ouedraogo

édité par Slatkine & Cie

Chronique écrite le
10 - 09 - 19

🍯Jolie découverte🍯


Quel bon moment j’ai passé en compagnie de Roukiata et de sa famille, dans ce roman à la fois attendrissant et révoltant! Roukiata nous raconte son enfance au Burkina Faso, petite dernière d’une famille de 7 enfants. Elle nous évoque ses souvenirs, celui de sa mère surtout, celle que l’on surnomme la Baronne ou la Dame de fer de par sa combativité, son aptitude à ne jamais baisser les bras face à l’adversité.

Son mari se retrouve injustement emprisonné pendant 5 ans, 5 ans durant lesquels elle devra assumer seule son foyer, notamment en revendant de délicieuses galettes sur le pas de sa porte. Elle va se battre pour que ses enfants ne manquent de rien, que son fils puisse passer son diplôme, que ses autres enfants puissent poursuivre leurs études, que son mari ait également de la nourriture adéquate en prison, mais aussi et surtout pour qu’il en sorte.

Elle voyagera dans des conditions difficiles pour tenter d’aller frapper aux portes de ceux qui pourraient rouvrir le dossier de son mari, certains l’ignoreront mais elle continuera, s’acharnera, se relèvera, ne baissera jamais les bras jusqu’à ce qu’on lui tende la main et qu’elle réussise à obtenir gain de cause. Elle sera mise à l’écart par une partie de son voisinage et admiré par d’autres. Le courage de cette femme est exemplaire.

L’amour que porte Roukiata pour cette mère modèle transpire dans tout le récit. L’amour, malgré l’incompréhension de certaines traditions qu’elle subira malgré elle…On y dénote également beaucoup de nostalgie, et quelques pointes d’humour. J’ai passé un très joli moment de lecture, et j’aurai beaucoup aimé moi aussi goûter à ces fameuses galettes!⁠