ISABELLE L'APRES-MIDI

Douglas Kennedy

Chronique écrite le
09 - 06 - 2020

Alors voilà, j’ai tout laissé de côté, abandonner toutes mes lectures en cours, pour retrouver @douglaskennedyfrance, car oui, pour moi, un rendez-vous avec Monsieur Kennedy, ça ne souffre d’aucune attente. J’ai donc pris un aller simple, sans retour, vers un roman bouleversant mais terriblement addictif.

Quel plaisir de retrouver sa plume si envoûtante. Une plume si délicate qui nous écrit là une histoire d’amour aussi passionnelle que déchirante, dans le Paris des années 70 (à l’époque où un Paris-Marseille, c’est 9h de train tout de même !).Cette histoire, c’est celle de Samuel, jeune étudiant américain qui débarque à Paris pour quelques mois de liberté, avant d’intégrer l’école de Droit aux Etats-Unis. Lors d’une soirée avec son voisin lui aussi américain, il rencontre Isabelle, celle qui, d’un regard a fait chavirer son cœur, pour ne plus jamais le quitter. Cette histoire dramatique est celle d’un destin impossible entre deux âmes sœurs qui se rencontrent sans que leurs temporalités ne s’accordent, celle d’un amour passionnel jalonné par les regrets de la vie, celle de cinq à sept fougueux qui dureront trente ans. Trente ans qui sont relatés de manière si fluide et si touchante que j’en ai perdu la notion du temps.

L’auteur nous offre là son œuvre la plus intime, sensuelle mais mélancolique avec des protagonistes complexes et nuancés qui apportent une réelle profondeur à ce récit.

C’est un roman chargé d’émotions, de réflexions, de questionnements sur le bonheur, la vie de couple, la passion, l’espoir, les épreuves de la vie. Et si en plus vous vous mettez une petite playlist de quelques notes de piano en fond sonore, alors là vous serez aux maximum de votre immersion ! Une très belle lecture que je vous recommande fortement.