LA LOI DES HOMMES

Wendal Utroi

édité par Slatkine & Cie

Chronique écrite le
08 - 01 - 2021

❄🏔Rᴇ́sᴜᴍᴇ́🏔❄⁠

Jacques est homme à tout faire pour la mairie de Houtkerque, dans le Nord. Un jour, alors qu'il est chargé d'entretenir le cimetière du village, il découvre des mémoires, rédigées en anglais. Aidé par sa fille, il se met en tête de les traduire, et comprend que leur auteur est un inspecteur des mœurs de Scotland Yard ayant vécu en pleine époque victorienne.

⊰᯽⊱┈──╌❊Mon avis❊╌──┈⊰᯽⊱⁠

Première découverte pour moi de la plume de cet auteur et c’est une très belle surprise. Pourtant, le côté polar historique me faisait un peu peur mais plusieurs chroniques positives dont celles de @vuottomarie et de ma copine @les_lecturesdeflo m’ont convaincues de me lancer.

Epoque victorienne dans les bas-fonds d’un Londres poisseux aux ruelles sombres qui exhalent un relent de mort, voici le décor dans lequel le lecteur est plongé en même temps que Jacques, qui découvre cette histoire tout comme nous.⁠

J’ai beaucoup aimé cette construction narrative. Jacques découvre les mémoires en anglais d’un inspecteur de Scotland Yard qu’il fait traduire par sa fille. Il lit donc ce manuscrit en même temps que nous, ce qui rend le récit tout à fait haletant et immersif.

Alors je vous préviens d’emblée, c’est dur. Le sujet touche à la prostitution infantile dans les hautes sphères de la bourgeoisie anglaise. Londres est alors le terreau du vice et du trafic de jeunes enfants que la loi des hommes au lieu de protéger, favorise complètement. Imaginez donc toutes les émotions par lesquelles nous passons en tant que lecteurs et spectateurs de toute cela. C’est remarquable d’arriver à nous faire vivre cette histoire comme si nous y étions !

L’immersion est totale et finement menée d’autant plus que cette histoire est réelle et pourrait tout à fait trouver écho à notre époque avec nombre de scandales existants sur ce sujet. Pour autant, la plume est fine, sophistiquée et le tout est raconté avec beaucoup d’intelligence malgré l’horreur dépeinte.

Vraiment, c’est une jolie pépite les amis, découvrez-la, elle en vaut le coup !