LE QUATRIEME RASSEMBLEMENT

Cyril Carrère

édité par Cosmopolis

Chronique écrite le
20 - 11 - 20

❄🏔Rᴇ́sᴜᴍᴇ́🏔❄


Trois associés, un cadavre, un butin, une embrouille. Un coup de maître. Visalia, Californie centrale. William, l'homme d'affaires, rêve de créer un nouveau pôle d'excellence dans la région qui l'a vu naître, loin de la Silicon Valley. Lorsque sa société Educorp fait faillite, étourdi par le désir de revanche, il accepte l'aide d'un fonds privé sans en avertir ses associés. Quand Carl, l'avocat fiscaliste, met son nez dans les affaires d'Educorp, ce qu'il découvre va l'aspirer au cœur d'un engrenage incontrôlable. Philip s'active pour offrir une fin de vie décente à sa mère. Pour y parvenir, le lieutenant de police est prêt à tout. Le destin de ces trois hommes va se télescoper quand William doit revoir ses associés, une semaine plus tard, à l'occasion du Rassemblement, rituel instauré depuis la fin de leur aventure commune.

⊰᯽⊱┈──╌❊Mon avis❊╌──┈⊰᯽⊱⁠

Quand le style de l'auteur me parle et me plaît, vous le savez, c'est déjà 50% du job qui est fait, mais alors, quand l'intrigue est fouillée, que les personnages sont travaillés et que l'action est palpitante à souhait en plus d'un cadre qui, géographiquement parlant, soit me rappelle des souvenirs, soit me botte sérieusement, alors c'est un pari gagné pour moi.

Ici, Cyril réunit tous les éléments que j'aime dans un bon thriller, qui se lit comme s'il se regardait, les pop corn n'étant pas une option! Le style est très cinématographique et l'on est donc rapidement transporté au cœur de l'action tout en ayant la dose de suspense parfaitement maîtrisée tout au long du récit. Il y a de la bonne magouille mafieuse, des cadavres bien amochés, de la manipulation vicieuse et quelques innocents qui, au passage, en prennent aussi pour leur grade! C'est un cocktail savamment dosé que l'on savoure avec délice.

La fin quant à elle, vous mitraille d'un enchaînement de scènes d'actions à vous couper le souffle.

Ne vous fiez pas à cette couverture qui, bien que superbe, à mon sens ne reflète pas totalement ce récit. Vous avez bel et bien un thriller abouti, loin d'être ennuyeux pour ceux qui seraient encore réfractaires aux intrigues sur le monde des affaires qui n'est ici que survolé.

Tentés?

Retour à l'accueil