L'EMPATHIE

Antoine Renand

Chronique écrite le
11 - 07 - 2020

Après avoir jeté mon dévolu sur cet opus de l'auteur sur lequel j'avais lu nombre de critiques dythirambiques, je comprends enfin la raison d'un tel engouement. La vache c'est de la folie ce bouquin! J'en ai transpiré, tant il était intense!

J'avais plutôt apprécié la lecture de Fermer les yeux, son petit dernier, quoiqu'il m'avait manqué ce petit quelque chose qui avait un peu sapé mon ressenti final, mais là je dois dire que je suis comblée.

Ce livre commence déjà très bien. On rentre très rapidement dans cette histoire à vous glacer le sang!

Alpha un psychopathe haineux, incarnation du mal dans toute son horreur, s'introduit chez des inconnus pour leur infliger ses fantasmes les plus sordides, à savoir violer et torturer. Son but ultime, devenir une sorte d'icône craint et adulé à la fois. Commence alors une chasse infernale pour tenter de mettre la main sur ce fou, et c'est Anthony, capitaine de la brigade du viol, qui s'y colle avec son équipe.

Et puis arrive la page 215, première grosse claque! Et qui dit claque dit, on se relève et on en veut encore....sans vouloir vous paraître sado hein 😅. Alors on y va, on continue en retenant son souffle, en détournant parfois le regard sur certaines scènes absolument abjectes, mais on s'accroche parceque mine de rien quelque chose nous happe, ce besoin de savoir Qui ? Quoi? Comment? Où? Pourquoi? C'est haletant, provocant, dégoûtant, palpitant, agaçant mais c'est un page turner d'une efficacité redoutable!

Alors voilà, avec certes du retard mais avec la possibilité de le lire dans le cadre du prix nouvelles voix du polar, je ressors ravie de cette lecture et je vais de ce pas lire le second livre de la sélection française pour pouvoir voter pour mon favoris ☺.