NEW IBERIA BLUES

James Lee Burke

Chronique écrite le
26 - 07 - 2020

Dave Robichaux, personnage récurrent des romans de James Lee Burke reprend du service avec une nouvelle enquête pleine de noirceur.

Sherif à New Iberia, dans la région des bayous, il oeuvre à défendre les opprimés quels qu'ils soient malgré son penchant pour l'alcool et son caractère un peu ronchon sur les bords. C'est un personnage qui a souffert et auquel on s'attache aisément. Il a perdu ses femmes (oui il en a eu plusieurs), toutes mortes dans de tragiques circonstances. Il n'a aujourd'hui plus que sa fille adoptive Alafair. Dave est loin d'être parfait mais d'une incroyable humanité. Et il nous transporte, avec lui, dans cette Lousiane où flotte dans l'air, comme un petit air de blues et de vieux bourbon.

Pour ceux qui connaissent la Louisianne et plus particulièrement la Nouvelle Orleans, alors vous serez plongés en plein cœur de l'atmosphère très atypique de cette ville, bien différente des villes américaines que l'on connait.

Nous assistons à une série de meurtres ritualisés dont la première victime est une femme retrouvée nue et crucifiée. Quel est l'objectif de ce meurtrier fou et sauvage qui étale sa barbarie au yeux de tous? Pourquoi théâtralise-t-il ses meurtres?

Une enquête complexe mais parfaitement maitrisée et dans laquelle je me suis retrouvée totalement immergée, en essayant moi aussi avec Robichaux de tenter d'élaborer des théories sur le coupable présumé de toute cette horreur. L'auteur sait si bien semer dans nos esprits cette graine du doute... Les dialogues sont percutants, le style incisif, le tout baignant dans une atmosphère glauque, violente, teintée de mystère, d'ésotérisme. Ici, point de criminels en col blanc mais bien plutôt de la prostitution, de la corruption et de l'argent sale.

Dur à lâcher, j'ai vraiment adoré cette lecture et je ne peux que vous la conseiller.