LES PAPILLONS

Barcella

édité par Cherche Midi

Chronique écrite le
08 - 04 - 2021

Rᴇ́sᴜᴍᴇ́

Un récit traversé par le conte, à la lisière de l’onirisme.

Ce bruissement céleste qui jadis m’enchantait s’était cousu les lèvres en plein mois de juillet sous un soleil de plomb. Plus un battement d’ailes, plus une mélopée […] Il était quinze heures trente ce dimanche onze juillet, et j’avais vingt-sept ans, l’âge où les étoiles meurent.

Rêveur déchu du 21e siècle, Alexandrin a perdu ses papillons. Vous savez, ceux qui virevoltent au creux de nos ventres endormis lorsqu’on tombe amoureux. Ceux dont le doux bruissement nous émerveille.

Au détour d’un hasard, la jeune Marie croisera sa route et l’aidera à renaître.

Mais Marie porte en elle un silencieux fardeau avec lequel il devra composer avant de réentendre ce doux murmure.

Contraints de se cacher, bravant les interdits, nos amoureux se dessineront un monde à part. Jusqu’à ce que…

Avec Les Papillons, son premier roman, Barcella nous offre un récit traversé par le conte, à la lisière de l’onirisme. Un univers à la fois poétique, sensible et malicieux. Des personnages symboliques et singuliers comme autant de petits cailloux placés sur nos routes pour que renaisse une ode oubliée.

Mon avis

Il s'appelle Alexandrin comme le vers de la poésie. C'est un rêveur, sensible et passionné, qui a besoin d'aimer. Il a 27 ans et pourtant, il a déjà perdu ses papillons.

"𝑀𝑜𝑛 𝑢𝑛𝑖𝑞𝑢𝑒 𝑑𝑜𝑛 𝑞𝑢𝑎𝑛𝑑 𝑗'𝑒́𝑡𝑎𝑖𝑠 𝑚𝑎𝑟𝑚𝑜𝑡. 𝐴𝑖𝑚𝑒𝑟 𝑠𝑎𝑛𝑠 𝑟𝑒𝑡𝑒𝑛𝑢𝑒, 𝑙𝑒𝑠 𝑓𝑟𝑎𝑔𝑖𝑙𝑒𝑠 𝑒𝑡 𝑙𝑒𝑠 𝑑𝑢𝑟𝑠, 𝑙𝑒𝑠 𝑗𝑒𝑢𝑛𝑒𝑠 𝑐𝑜𝑚𝑚𝑒 𝑙𝑒𝑠 𝑎𝑛𝑐𝑖𝑒𝑛𝑠, 𝑚𝑒̂𝑚𝑒 𝑙𝑒𝑠 𝑔𝑟𝑎𝑛𝑑𝑠-𝑚𝑒̀𝑟𝑒𝑠 𝑎̀ 𝑏𝑎𝑟𝑏𝑒".

Aujourd'hui il ne parvient plus à aimer. Il ne ressent plus dans le bas du ventre, ces petits battements d'ailes, dont le tourbillon chemine doucement pour faire vibrer son cœur, ces papillons qui rendaient la vie magique et qui, lorsqu'ils ne sont plus là, vous donnent l'impression qu'elle perd tout son sens.

Mais un jour, il la voit. Elle, c'est Marie Mariposa. Une femme douce, aérienne, presque sortie d'un rêve. Et c'est en croisant son chemin qu'il renaîtra soudain. Les étoiles s'alignent, les papillons s'animent, la flamme se ravive. Elle deviendra la muse qui lui inspire la vie, malgré le lourd fardeau qu'elle porte en elle et avec lequel il devra composer.

J'ai été éblouie par ce conte moderne dans lequel Barcella magnifie l'ordinaire et le quotidien, de sa prose poétique, et de sa plume toute à la fois vibrante et pétillante, qui nous enveloppe d'une délicate sensibilité.

Ce récit est la douce mélodie de l'amour, un feu d'artifice verbal et sonore, sensuel, succulent, renversant et troublant.

J'ai savouré ce roman avec délice, mais aussi avec beaucoup d'émotions, touchée que j'ai été par l'histoire de ces deux êtres. Cette lecture est une vraie bouffée d'air frais, qui nous transporte au son d'oiseaux qui chantent et de parfums de fleurs qui éclosent. Une vraie petite merveille à découvrir.