QUEENIE

Candice Carty-Williams

édité par Calmann Levy

Chronique écrite le
25 - 02 - 2021

🙋🏿‍♀️Rᴇ́sᴜᴍᴇ́🙋🏿‍♀️

Pour Queenie, jeune Londonienne d’origine jamaïcaine, la vie n’est pas rose. Entre chagrin d’amour, pépins de santé, soucis au bureau, Queenie perd le goût de la vie. Et ses rencontres catastrophiques d’un soir ne lui remontent en rien le moral. Malgré sa ténacité, son humour sans pareil et ses amies incroyables, Queenie s’enfonce dans une spirale.⁠ Pour ne pas sombrer, elle va devoir se battre et affronter ses démons, relever la tête et prouver au monde que sa vie de femme noire compte tout autant que les autres.⁠

Mon avis

Ce roman, bien qu’il puisse paraître léger de prime abord, n’est pas pour autant si simple. Queenie est une héroïne très complexe, qui fait face à de graves problèmes psychologiques. Sa rupture l’a anéantie. Elle décroche de son boulot, est obligée de retourner vivre chez ses grands-parents, qui lui font ressentir l’épave qu’elle est devenue, jour après jour.⁠

J’ai parfois été profondément agacée par son comportement que j’ai trouvé vraiment risqué et insensé, mais qui reflétait très justement le mal-être dans lequel se trouve Queenie. J’ai aussi été touchée lorsqu’elle décide d’entamer une thérapie pour se sortir de là. Elle creuse son passé, son enfance et l’on comprend alors pourquoi elle se dévalorise en tant que femme noire, dans une société où les inégalités raciales et les discriminations sont quotidiennes, et dans laquelle elle n’a d’autres choix que de redoubler d’efforts dans tous les domaines.⁠

Malgré ces sujets sérieux, j’ai trouvé certains passages et les échanges de sms avec ses amies hilarants. Son petit groupe de copines, c'est la dose de fraîcheur et de légèreté qui équilibre ce roman et nous permet nous aussi de souffler face à toute la souffrance de Queenie. Ce roman aborde des thématiques importantes, mais la plume de l’auteur l’évoque avec émotion et humour en faisant un ouvrage qui s’inscrit dans son temps, moderne et actuel. Sachez que certains passages sont crus et l’on flirte quelque peu avec la littérature YA, ce qui en soit ne m’a pas dérangée du tout, mais peut-être ne pourra pas convenir à tout le monde.

Alors, est-ce que ce roman vous tente ? ⁠