TRAVERSER LA NUIT

Herve Le Corre

édité par Rivages Noir

Chronique écrite le
17 - 02 - 2021

❄Rᴇ́sᴜᴍᴇ́❄

Louise a une trentaine d'années. Après la mort accidentelle de ses parents, elle a dérivé dans la drogue et l'alcool. Aujourd'hui, elle vit seule avec son fils Sam, âgé de 8 ans, sa seule lumière. Elle est harcelée par son ancien compagnon qui, un jour, la brutalise au point de la laisser dans un état grave. Il blesse aussi grièvement la meilleure amie de Louise. L'enquête est confiée au groupe dirigé par le commandant Jourdan, qui ne reste pas insensible à Louise. Parallèlement un tueur de femmes sévit, pulsionnel et imprévisible, profondément perturbé. Au coeur de ces ténèbres et de ces deux histoires, Jourdan, un flic, un homme triste et taiseux, qui tente de retrouver goût à la vie...

⊰᯽⊱┈──╌❊Mon avis❊╌──┈⊰᯽⊱⁠

Ce livre m’a mis une claque ! Je l’ai refermé et j’étais bloquée. Impossible de rédiger ma chronique tant il m’a secouée. Non pas tant par la violence, mais par le tourbillon émotionnel qu’il m’a procuré. A la fois des mots forts et tranchants, et des silences pesants, reflets d’une souffrance tue pendant des années, tant du côté des bons que des mauvais.

Des personnages dont les plaies à vif et les tourments de l’âme sont intensément exploités par l’auteur, et la rencontre de deux êtres cabossés par la vie apportant un peu de lumière dans ce puit de souffrance aussi noir que le néant.

Les personnages de Louise et de son fils m’ont profondément émue, tellement d’amour entre ces deux-là…Et puis il y a Jourdan, ce flic qui s’est perdu, qui voit sa famille se morceler face à tant d’horreur que son métier lui impose chaque jour, mais qui tente tant bien que mal tente de se sortir la tête de l’eau. Et puis il y a ce tueur fou, sauvage, qui déchiquète des jeunes femmes avec une violence inouïe, mais qui est lui aussi torturé par une enfance trouble.

Ce roman est d’une noirceur folle, qui me marque encore deux semaines après sa lecture. Un roman que je ne suis pas près d’oublier.

Merci @vecinohugo de m’avoir un jour parlé de cet auteur comme d’une référence incontournable du roman noir et qui m’a aussi conseillée de lire "Les cœurs déchiquetés" que je me suis empressée de me procurer !