URBEX SED LEX

Christian Guillerme

Chronique écrite le
18 - 06 - 2020

Du très bon cru que cette virée dans le monde des urbexers. Pour être franche avec vous, je n’y connaissais pas grand-chose.

Il y a des gens que l’on appelle des “urban explorers” qui comme leur nom l’indique, adorent explorer des endroits où personne n’irait s’aventurer. Des bâtiments abandonnés, des ruines ou encore des sanatoriums désaffectés, comme c’est ici le cas pour nos 4 urbexers.

2 couples d’amis qui pratiquent cette activité depuis plusieurs années, et qui se font contacter, via leur site internet, par une personne leur proposant 8 000 € chacun pour passer une nuit dans ce sanatorium.Après moult hésitations et discussions, difficile de dire non, ils décident de se lancer, pour un ultime kiff avant de tirer leur révérence à ce monde somme toute assez risqué et dont ils pensent avoir fait le tour.Seulement voilà, pour une telle somme d’argent, tout ne peut pas être aussi simple.

Ils viennent de nouer un pacte avec le diable qui va les mener droit en enfer.Mais ça, ils ne s’en doutent pas...du moins pas à ce point!C’est rythmé, ça dépote et on y laisse sa chemise, ou plus…Le style de l’auteur est vif et absolument adapté à cette course effrénée dans le dédale de ce labyrinthe terrifiant.

En plus, moi qui adore apprendre en lisant, découvrir des trucs totalement dingues et bien j’ai été servie. L’auteur sait de quoi il parle et s’est extrêmement bien documenté.Comme c’est bien ficelé!Je me suis clairement amusée à aller faire mes petites recherches sur google dès que je voyais un quelque chose qui me turlupinait,et ça j’adore!

On est dans la vraisemblance, des faits avérés,rien de rocambolesque ou de tiré par les cheveux.

Une très belle découverte, 250 pages qui se lisent d’une traite et qui vous donneront de belles sueurs froides.