GALERIE DES GLACES

Eric Garandeau

édité par Albin Michel

Chronique écrite le
19 - 08 - 21

Rᴇ́sᴜᴍᴇ́

Trois femmes et trois hommes qui n’auraient jamais dû se rencontrer. Trois villes qui n’auraient jamais dû exister et dessinent, du XVIIe à l’aube du XXIe siècle, le nouveau triangle des Bermudes.

De Venise à Lagos en passant par Versailles, entre malédiction, magie noire, sociétés secrètes et jeux de pouvoir, la terre est une étuve et des lagunes filandreuses ramènent le passé à la surface. On se perd pour mieux se retrouver dans une galerie aux 360 glaces où retentit l’écho du Magnificat de Monteverdi.

Galerie des Glaces est un roman contemporain dont l’Histoire est l’héroïne, un kaléidoscope qui explore la mondialisation en remontant à sa source : Venise ou l’invention du commerce, Versailles ou l’invention industrielle, Lagos ou la ville-monde.

« Les miroirs sont l’éternel reflet de la fugacité universelle. »

Mon avis

C'est une lecture en demi-teinte qui m'a quelque peu décontenancée parfois mais qui m'a aussi été assez agréable sur certains aspects.

L'histoire qui nous est relatée ici, tient place à deux époques distinctes :

*1665 à Murano en Italie et à la Cour de Louis XIV à Versailles.

*Et de nos jours entre Paris et Lagos au Nigeria.

❓Quelle est donc le point de départ de cette intrigue ?

L'homme d'affaires Alexandre Obkowicz, est décédé subitement, laissant derrière lui une fortune conséquente. Pour sa veuve, sa mort semble suspecte. Elle engage donc Gabriel Thaumas, un détective privé à la carrière de flic franchement pas extraordinaire, pour partir enquêter sur la mort de son défunt mari, au Nigéria, où Alexandre se rendait régulièrement pour ses affaires.

En même temps, nous sommes propulsé près de 400 ans en arrière, à l'époque des maîtres-verriers de Murano, ville célèbre pour son savoir-faire inégalable dans la fabrication des miroirs et qui fait l'objet de la convoitise de la France et particulièrement de Colbert, qui tient absolument à en percer le secret de fabrication, pour la future galerie des glaces du Château de Versailles.

❓Quel est le point en commun entre ces deux histoires? Comment les liens du passés ressurgiront-ils quelques siècles plus tard?

Je dois dire que je me suis souvent perdue dans cette lecture, dans certaines tournures de phrases, dans des anecdotes historiques, dans les liens entre les deux époques elles-mêmes qui mettent du temps à se tisser, en plus de ne pas avoir ressenti d'empathie pour le détective Gabriel Thaumas ou les autres personnages secondaires.

Par contre j'ai vraiment beaucoup aimé l'intrigue autour des verriers de Venise en 1660, et de la famille que l'on va suivre alors, que j'ai trouvé bien plus palpitante que celle du détective Thaumas.

C'est un livre particulier,qui n'a pas toujours été simple à comprendre mais qui m'a quand même plu sur certains aspect, mais je dois dire que je m'attendais à tout autre chose.

C'est une lecture mitigée pour ma part mais qui vaut la peine d'être explorée et pour laquelle je vous recommande bien entendu de vous faire votre propre avis