GRIMOIRE NOIR

Vera Greentea - Yana Bogatch

édité par Glénat

Chronique écrite le
03 - 09 - 2021

Rᴇ́sᴜᴍᴇ́

Nous sommes aux États-Unis à une époque proche de la nôtre. La commune de Blackwell est la seule de tout le pays à ne pas considérer la sorcellerie comme un acte criminel. Cela n’empêche cependant pas certaines sorcières à abuser de leur magie...

Dans cette petite ville, Bucky Orson est un peu morose – qui ne l’est pas, à 15 ans ?
Alors que sa meilleure amie l’a quitté pour traîner avec des gens bien plus cool, sa jeune sœur vient d’être kidnappée dans des circonstances troubles. Et face à l’impuissance de son père, shérif de la ville, Bucky décide de mener lui-même l’enquête. Finira-t-il par percer les mystères de la magie de Blackwell ?

Dans cet univers fantastique où les larmes font pleuvoir et où les plumes modifient les ombres, revient ce thème de la chasse aux sorcières.

D’un romantisme gothique somptueux que ne renierait pas Yslaire, Grimoire Noir s’annonce également comme la révélation d’une jeune dessinatrice à suivre : Yana Bogatch, véritable star d’Instagram.

Mon avis

Yana Bogatch - Compte Instagram: @cosmicspectrum

Retenez bien ce nom, car Grimoire Noir est certes son premier ouvrage publié en France, mais ce ne sera pas le seul, c'est certain.

Je suis tombée amoureuse de l'univers graphique de cette bd 🥰.

Une ambiance gothique, mystérieuse et magique, somptueusement retransmise par cette artiste fabuleuse. Que c'est beau! J'ai été littéralement transportée dans chacune des époques, chacune des scènes, le travail des couleurs est bluffant.

(Swiper pour voir les différentes nuances utilisées sur les illustrations). Les expressions des personnages sont aussi d'un réalisme fou.

Par contre, l'histoire n'est pas ce ce qu'il y a de plus dingue, je ne dirai pas que j'ai été profondément touchée mais je l'ai trouvé mignonne, sans grande surprise.

Il y a quelques longueurs et parfois cela m'a semblé un peu décousu. Le dénouement est arrivé très vite, trop peut-être, mais je suis quand même ravie de cette lecture.

Je vous conseille de la tenter, ne serait-ce que pour admirer les planches pages après pages.