TOUT LE BONHEUR DU MONDE

Claire Lombardo

édité par Rivages

Chronique écrite le
27 - 07 - 2021

Rᴇ́sᴜᴍᴇ́

Ce roman marque l’arrivée d’une plume talentueuse dans le paysage littéraire américain. Claire Lombardo, 30 ans à peine, s’inscrit dans la lignée des conteuses que nous aimons tant : Jane Smiley, Anne Tyler ou encore Ann Patchett... Elle signe un portrait de famille aussi drôle que percutant, qui possède un redoutable pouvoir d’addiction.

Lombardo réinvente la tradition de la saga dans une version qui flirte avec le «soap opera» ou la série «This is us»«,» sans jamais renoncer à une vraie ambition littéraire.

Sa langue est vive, parfois féroce, inventive et rythmée. Dès sa sortie aux USA, le livre a emporté l’enthousiasme de la presse, des clubs de lecture, se plaçant plusieurs semaines dans la fameuse liste des best-sellers du «New York Times». Une série est en cours de développement

Mon avis

𝑻𝒐𝒖𝒕 𝒍𝒆 𝒃𝒐𝒏𝒉𝒆𝒖𝒓 𝒅𝒖 𝒎𝒐𝒏𝒅𝒆 est un beau pavé qui vous fera atterrir à Chicago, des années 70 jusqu’à aujourd’hui, dans une famille dont les parents s’aiment comme au premier jour, tellement d’ailleurs, qu’ils en occultent presque les problèmes de leurs quatre filles, sans même s’en rendre compte.

Nous allons donc suivre le quotidien (sur 40 ans tout de même !) de la famille Sorensen, nous apprenons à les décrypter, à les comprendre, à les accompagner dans le déroulement des évènements marquants de leurs vies.

Mais faisons une brève présentation :

Il y a tout d’abord les parents, David et Marylin, le couple « Ralph Lauren », beaux, amoureux, et fougueux.

Il y a Wendy ensuite. C’est la femme sans enfants, aisée mais veuve, qui a tendance à noyer ses états-d’âme dans l’alcool.

Puis vient Violet, celle qui a coché toutes les cases. Elle est la sœur parfaite, à la vie professionnelle réussie, mariée et maman de deux enfants.

Puis il y Liza, enceinte de son fiancé dépressif et dont le couple commence à battre de l’aile.

Il y a Grace, enfin, la petite dernière, celle qui n’ose pas dire à ses parents qu’elle n’a pas été acceptée à l’université.

Histoires cocasses, drames, trahisons, franches rigolades, ce livre est une fresque familiale qui vous procurera moult sensations, entre sourires, agacement, émotions, interrogations et qui ne vous laissera pas indifférents c’est certain.

Ce n’est pas si simple de grandir avec des parents aussi amoureux, aussi démonstratifs, aussi beaux, ça peut même carrément virer au cauchemard 🤭!

En cours d’adaptation en série TV par la chaîne HBO, cette future série aura toutes les chances de trouver son public. Le style de l’auteure est très visuel, on arrive aisément à s’imaginer devant sa télé, un cornet de popcorn à la main à suivre les frasques de cette famille ô combien attachante.

Les personnages et leur psychologie sont tellement bien décortiqués, qu’ils prennent véritablement vie au fil des pages. On les quitte avec un pincement au cœur. On avait presque l’impression d’en faire partie de cette fratrie 🥺.

Un premier roman addictif!