UN ORAGE EN HIVER

Charlène Cardinale

édité par Revoir

Chronique écrite le
30 - 07 - 2021

Rᴇ́sᴜᴍᴇ́

Garance, la quarantaine, gravit les échelons dans les fonctions marketing d'un grand nom de la cosmétique. Elle a tout réussi sur le papier, et avance tête baissée en ignorant qui elle est, guidée par les seuls codes de la belle société, celle qui réussit.

Depuis plusieurs mois, un malaise s'immisce dans sa vie tant privée que professionnelle jusqu'au jour où ...

Mon avis

Pour être franche, je n'ai pas été emportée ni veritablement touchée par l'histoire de Garance, ni par les autres personnages de ce roman, j'ai trouvé la trame très classique, et certains passages un peu clichés.

Pour autant, j'ai quand même été jusqu'au bout de cette lecture, besoin de savoir où elle allait atterir Garance dans sa vie. J'ai dévoré les 70 premières pages, je me suis essoufflée pour la suite.

Garance à tout pour être heureuse. Un job dans une multinationale de la beauté qu'elle adore et dans laquelle elle a travaillé avec acharnement pendant 10 ans, un mari qui a réussit lui aussi, une jolie maison dans le XVIe à Paris, deux belles voitures, et le parfait toutou. Bref, de toutes les cases sont cochées, il ne lui manque que celle de l'enfant.

Elle obtient encore un nouveau poste très convoité mais un nouveau chef, Richard, est un homme antipathique, rabaissant et qui commence sérieusement à faire douter Garance de ses compétences.

Un jour elle réalise qu'elle en a marre de tout ça, ce job qui lui accapare tout son temps, sa vie, son couple qui n'en est plus un. Elle envoie tout valser, lors d'un des séminaires les plus important de l'année, et ce devant des centaines de personnes dont son chef au 1er rang. De là, elle décide de partir à Saint Malo.

Pour combien de temps? Elle ne le sait pas elle-même. Besoin de souffler, se reposer, fuir cet univers d'apparences auquel elle ne parvient plus à s'identifier.

Elle y fera la rencontre d'une pianiste suédoise avec qui elle tissera des liens aussi forts que maternels, qui lui permettront de se reconnecter à l'essentiel.

Je dois dire que j'ai beaucoup aimé le style de l'auteure, les dessous du métier de Garance. On a l'impression que tout va trop vite dans sa vie, à tel point que l'on sent le burn out arriver.

L'urgence et le sentiment d'oppression permanent de ce job qui gangrène même son foyer, pointe la catastrophe arriver. La scène où elle envoie tout valser est quand même assez mythique.

Ensuite le rythme s'est complètement ralenti, arrivée en Bretagne, tout devient plus lent. Sur le coup, j'étais déçue mais j'ai fini par comprendre que ce roman se calque aussi sur le rythme de vie de Garance qui passe d'un rythme à 100 à l'heure à un freinage en urgence avec un recentrage sur soi salvateur.

Elle renaît, réapprend à apprécier les choses simples de la vie, à faire confiance, à s'ouvrir et à aimer.

Je ne pourrai dire si j'ai aimé ou pas ce roman, il y a des aspects qui m'ont plu, d'autres moins. Mais je pense que c'est un livre qui pourra très certainement parler à des personnes qui se sont retrouvées dans la même situation que Garance.

Je vous conseille de vous pencher dessus si les thèmes évoqués ci-dessus vous intéressent.